Abondance.com : Recherche d'information, referencement et promotion de sites Web    
 Rechercher sur Abondance : avec Synomia
Recherche avancée
Sur tout le site Sur l'actu depuis 1998

  Toute l'info et l'actu sur les annuaires et moteurs de recherche : Recherche d'information et référencement

     
 
 Accueil > Dossiers et articles >
Interview de Jean-Marie Hullot, RealNames (décembre 1999)



 
realnames

Jean-Marie Hullot Keith Teare

 
Le système des Realnames, mots clés représentatifs d'une société ou d'un produit, est aujourd'hui adopté par de très nombreux outils de recherche. L'un de ses concepteurs, le français Jean-Marie Hullot, nous explique dans cet interview de quoi il s'agit exactement et nous en précise le fonctionnement exact. (la plupart des liens de l'interview pointent vers les Realnames correspondant aux marques et organismes citées). Interview réalisée à la mi-décembre 1999.
 
Accès aux autres interviews sur le site Abondance.

 
Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

 
J'ai été directeur de recherches à l'INRIA jusqu'en 1986. Après ma rencontre avec Steve Jobs en 1987 je rejoins NeXT Computer,  où j'ai exercé les fonctions de Chief Technical Officer jusqu'en 1996, année où NeXT a été racheté par Apple.
Je suis l'inventeur de l'Interface Builder, premier outil graphique de construction d'interfaces utilisateurs, et concepteur de l'interface utilisateur NextStep en étroite collaboration avec Steve Jobs.

En 1997 je rencontre Keith Teare, un anglais co-fondateur d'Easynet au Royaume Uni, et de la première chaine de cyber-cafés Cyberia Cafe. Nous décidons de fonder une start-up à Palo Alto dans la Silicon Valley, Centraal Corporation, qui prendra plus tard le nom de RealNames.
 
Quelle est la genèse du système des RealNames ?

 
L'idée des RealNames est venue à Keith Teare pour la première fois lors d'un voyage qu'il effectua en France en 1995 lors de la mise en place de la filiale française d'Easynet. 
La facilité avec laquelle tout un chacun en France pouvait accéder au Minitel par l'intermédiaire d'un système d'adressage simple (3615 ...), et adopté universellement par la publicité, lui fit réaliser à quel point une barrière majeure à une large adoption de l'Internet résidait dans son système d'adressage complexe : les URLs longues, incompréhensibles pour Monsieur Tout le Monde et très difficiles à mémoriser. 
C'est alors qu'il eut l'idée la plus simple qui soit : pourquoi ne pas remplacer tout ça par des "vrais noms", noms de compagnies, noms de marques, noms de produits, etc. ?
Voilà pour la genèse.
L'idée fit alors son chemin dans sa tête mais, déjà très occupé avec Easynet et Cyberia Café, il fallut attendre 1997 pour passer à la réalisation concrète. 
En février 1997 il  fut invité à Bangkok pour une conférence où j'étais également invité. A cette conférence sponsorisée par SUN, ces deux orateurs, qui n'étaient pas au courant de ce sponsoring, eurent l'audace d'être d'avoir un discours plutôt favorable à Microsoft notamment pour ses réalisations dans le domaine de Java. Je venais moi-même de réaliser à titre d'amusement un site web à succès utilisant largement Visual J++ : 6 milliards d'hommes. La légende dit que personne ne voulut alors avoir affaire à ces deux hérétiques et qu'ils n'eurent pas d'autre choix que de parler ensemble....
Un mois plus tard, nous avons tous les deux pris l'avion pour Palo Alto et c'est là que naquit RealNames. Je débauchai quelques anciens de NeXT qui n'attendaient que la bonne opportunité pour quitter Apple, notamment Nicolas Popp (encore un français) et Bruce Ong, les deux maîtres d'oeuvre de WebObjects.
Notre stratégie d'alors était claire et est restée pratiquement la même jusqu'à aujourd'hui : nous positionner comme une société d'infrastructure, proposant un service de navigation sur Internet - les Internet Keywords ou Mots Clés Internet en français - que browsers et moteurs de recherches pourraient intégrer dans leur propre produit. En dehors du développement du produit lui-même, tous nos efforts se sont donc concentrés sur la mise en place de partenariats avec les browsers et les moteurs de recherche.
Une relation de longue date avec Louis Monier, le fondateur d'Altavista, nous amena le premier jour de la création de Centraal  Corporation (nom de la compagnie avant que nous la renommions RealNames) chez Altavista qui, quelques mois plus tard, devint notre premier partenaire de distribution et nous permit ainsi d'obtenir une visibilité considérable.
 
Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots comment fonctionne le système ?

 
Le principe est très simple: nous avons une base donnée centrale dans laquelle nous enregistrons des objets  formés d'un nom (Internet Keyword), d'une URL de page web et de quelques autres informations comme le language dans lequel est écrit la page Web en question. Par exemple :
 
Internet Keyword: Renault Scénic
URL: http://scenic.renault.fr/
Language: Français

 
Notez que notre système, qui est basé sur unicode, accepte tous les  caractères, accentués ou non, latin ou chinois, arabe ou cyrillique.
Du point de vue de l'utilisateur, il y a aujourd'hui 2 modes possibles d'utilisation :
  • tapez un Internet Keyword dans la ligne de commande d'un browser là, ou habituellement sont tapées les URLs et vous serez redirigé vers la page associé à cet Internet Keyword au même titre que si vous aviez tapé l'URL.

                

    RealNames est disponible aujourd'hui dans Microsoft Internet Explorer, pour le moment seulement dans la version américaine, et dans le browser NeoPlanet.
     
  • dans l'un  des moteurs de recherche avec lequel nous avons un accord de partenariat, tapez une requête qui est un Internet Keyword, le premier résultat dans la liste des résultats sera cet Internet Keyword. Par exemple si vous faites la requête 'Renault Scénic' sur Voila, vous obtiendrez le résultat suivant:

           
     
    En d'autres termes, c'est le moyen idéal pour passer en tête de liste dans les moteurs de recherche.
Nos partenaires dans le monde des moteurs de recherches aujourd'hui sont aux USA:

De plus nous avons un accord de partenariat avec Inktomi qui nous ouvrira encore bien d'autres portes dans la suite. Nous sommes aussi partenaires d'un certain nombre de méta-moteurs de recherche, qui nous amène un trafic considérable :

En Europe nous sommes présents aujourd'hui :

  • en Allemagne avec Fireball et Altavista Allemagne limités aux Internet Keywords allemands,
  • en France avec Voila limité aux Internet Keyword français,
  • bientôt en Angleterre via un partenariat avec BT.

 
Vous voulez dire que je peux enregistrer n'importe quel mot chez RealNames ?

 
N'importe quel nom en aucun cas, et c'est une différence majeure avec les noms de domaine. Nous n'appliquons pas la règle du premier arrivé, premier servi. Nous avons tout un ensemble de règles, notamment :

  • vous ne pouvez pas enregistrer un nom de marque, de compagnie, de produit, qui ne vous appartient pas.  Si  cela arrive, nous avons le droit de vous retirer votre Internet Keyword dès que nous nous en apercevons. Bien sûr aussi, il y a des cas d'appartenance multiple : c'est à Realnames que revient alors la décision finale, nous essayons toujours de mettre en avant ce qui correspond à l'attente de la majorité des utilisateurs sur  un territoire donné...
     
  • dans la majeure partie des cas nous ne laissons pas enregistrer des noms génériques comme Voiture, Ordinateur, etc... Cependant il y a nécessairement des exceptions comme pour Apple ou Amazon. Notre décision est alors encore une fois basée sur notre évaluation de ce qu'attend la majorité des utilisateurs.

Nous avons mis en place un 'conseil de sages' (Policy Advisory Board) constitué de personnalités représentatives dans le domaine de la propriété intellectuelle, pour nous aider à établir les règles et à trancher les cas épineux.
 
Qui peut acheter un Internet Keyword ? Combien ça coûte ? Quel est le processus d'inscription ?

 
Tout individu peut obtenir un   Internet Keyword gratuit (un seul) à condition que sa page Web soit hébergée sur l'un des sites communautaires qui sont répertoriés chez RealNames. Par exemple en France, tout membre de Multimania peut venir enregistrer un Internet Keyword gratuitement. Si votre communauté n'est pas répertoriée chez nous, dites leur de prendre contact avec nous, nous nous ferons un plaisir de les inscrire.
Tout le monde peut acheter des Internet Keywords chez RealNames. Il suffit pour cela de se rendre sur la page de souscription chez RealNames pour le moment uniquement en anglais. Il vous en coutera $100 par keyword et par an dans la plupart des cas. Vous pouvez également en acheter chez nos partenaires de vente, par exemple Network Solutions, Microsoft, Register.com, et encore bien d'autres.
Les "grands comptes" (ceux qui engendrent un trafic élevé) doivent établir un contrat avec RealNames. Ces contrats sont établis de la manière suivante : ces clients peuvent enregistrer autant de Mots Clefs Internet qu'ils le désirent (dans ce cas bien souvent des centaines, voire des milliers pour couvrir l'ensemble de leur produits, marques, etc...) sans avoir à payer de droit d'entrée. Ensuite, ils auront à payer une certaine somme pour chaque visiteur que nous leur amenons, ces sommes variant suivant les clients, le trafic qu'ils engendrent, etc... Un modèle de "click-through" en quelque sorte.
Enfin, nous pouvons aussi vendre des préfixes ce qui se fait dans le cadre de contrats sur plusieurs années. Par exemple eBay, le site d'enchères aujourd'hui bien connu,  a pris un tel contrat  pour le préfixe eBay ce qui fait que :

  1. d'une part ils ont  l'Internet Keyword eBay,
  2. mais en plus, si quelqu'un tape eBay digital camera nous le redirigerons automatiquement sur le site de eBay où il verra une page donnant la liste de toutes les digital cameras aux enchères à ce moment là. Ce mécanisme de routage en quelque sorte, peut s'appliquer à tous les sites qui donnent accès via des pages web à des bases de données, et dieu sait qu'ils sont nombreux.

 
Techniquement, comment ca marche ?

 
Une grosse base de données centrale, à partir de laquelle nous  engendrons des index compacts et ultra-optimisés. Ces index sont propulsés sur des fermes de serveurs répartis dans le monde. Ce sont ces serveurs répartis que vont questionner tous nos partenaires à chaque fois qu'un utilisateur leur fait une requête, de manière à déterminer si c'est un Internet Keyword ou pas. Ainsi chaque fois que quelqu'un dans le monde utilise le  moteur de recherches d'un de nos partenaires, nous recevons une requête. Oui il s'agit d'un trafic colossal!
 
Un site Web peut-il se servir du système des RealNames  sur ses pages ? Comment faire ?

 
Oui, tout site web peut utiliser librement les Internet Keywords au même titre que tous nos partenaires peuvent le faire. Il est aussi possible d'utiliser notre système un peu comme un moteur de recherches (un annuaire de tous les Internet Keywords). Toutes les interfaces à notre système sont dans le domaine public et disponibles avec toute la documentation nécessaire et de nombreux exemples sur notre site InternetKeywords.org

Nous avons également un programme d'affiliation : vendez des Internet Keywords sur votre site web et vous percevrez une commision de 20%, soit 20$ par mot clef vendu.
 
Qui sont vos principaux concurrents aujourd'hui ?

 
Aujourd'hui nous n'avons pas de concurrents déclarés. Le système le plus proche est celui des AOL Keywords qui a une proposition similaire mais limité au monde propriétaire AOL.
Ces keywords facilitent la navigation sur les propriétés AOL mais ne permettent pas de sortir de ce monde fermé vers l'Internet.
Une autre société américaine Netword a tenté une approche du même genre mais avec un business model totalement différent nécessitant l'usage d'un plug-in, au lieu de privilégier les partenariats. Ils n'ont pas connu le développement exponentiel de RealNames, loin de là.
 
Quels sont les prochains projets et ambitions du système RealNames ?

 
RealNames a entamé le processus d'entrée en bourse sur le NASDAQ et se trouve donc dans une "quiet period" ou  "période de silence" imposée par les autorités boursières américaines. En d'autres mots durant les quelques mois qui précèdent l'entrée en bourse, nous ne devons pas communiquer sur les produits à venir de la société, juste sur l'existant. Dommage, j'aurais aimé en dire plus ce sujet, mais ce sera l'occasion d'une autre interview. Sachez seulement que vous pouvez compter sur nous, nous ne manquons ni d'idées, ni d'ambitions. Sinon, un document sur cette entrée en bourse est disponible sur l'Internet.
 

Quel trafic peut-on attendre d'un Realnames ? : suite de l'article

 
 A la une de l'actu
l'actu au format rss Webmasters, installez les titres de l'actualité sur votre site !
l'actu de la semaine Toute l'actualité de la semaine


Un site du Réseau Abondance (english version : Search Engine Tools) :
Information : Abondance actu référencement - Forums Abondance - Baromètre Référencement - Boutique Abondance - Livre Référencement - Livre Google
Outils : Outiref - Visiref - Keyword Search Engine - Spider Simulator - Soumission-Manuelle - Flash Moteurs - Moklic
Divers / Jeux : Googlefight - LotoFoot Googlefight - Habitants - Googland - Breitling Jet Team - Meeting aérien Lens - Maison en Provence - Grifil.com
Moteurs de recherche : Mozbot.fr - Mozbot.com - Mozbot.co.uk - Goossip - Motref - Rugby engine - Search In The Matrix - Grifil.net - Biomalin - Foot Engine - SearchWings
Recommander ce site à des amis  |  Bienvenue  |  Pourquoi Abondance ?  |  Contact  |  Crédits  |  Rechercher sur le site
Applicatifs réalisés par Brioude Internet et Raynette  |  Site hébergé par GPL Service  |  Publicité sur le site  |  Plan du site